Naissance d’une poétique dans les premiers écrits d’André du Bouchet

by Jean-Luc Fatello

vendredi 24 octobre 2014/Catégories: Travail de candidature, Branches, Français

L’hypothèse de travail est que le temps et sa figuration jouent un rôle capital dans son oeuvre et que cette importance se manifeste dès les premiers écrits. Plus précisément, nous pensons que c’est autour des adverbes « presque » et « déjà » que peuvent s’éclaircir un certain nombre d’enjeux de sa poésie et que le temps y est un matériau au même titre que les mots et le support / la page. André du Bouchet ayant recherché lui-même auprès des philosophes et des poètes - tels Hugo, Baudelaire, Reverdy, Hölderlin... - comment penser les questions de la représentation et la mission de la poésie, nous nous autorisons à donner du relief aux notions de temps et de devenir à l’aide de Bergson, Bachelard, Husserl et Merleau-Ponty. Nous essayerons de montrer comment sa poésie, tour à tour, permet d’esquisser une phénoménologie du temps qui débouche sur une ontologie et garde ouverte la perspective d’un projet métaphysique. Dans le souci de « coller au réel », notre réflexion essayera de conjuguer réalité et poésie, les difficultés de représentation du phénomème temporel et de la saisie du réel, de même que leur traitement dans le poème. Dans la dernière partie nous proposons un relevé, non-exhaustif, des occurrences des mots « presque » et « déjà » à travers l’oeuvre pour souligner l’importance de leur valeur pour l’auteur.

Number of views (5250)/Comments (0)

Documents à télécharger

Theme picker

Catégories