L’ÉCONOMIE DE LA MUSIQUE : ANALYSE DU MARCHÉ DE LA MUSIQUE À L’ÉPOQUE DE L’INTERNET

by Nicolas Pascal

lundi 20 octobre 2014/Catégories: Travail de candidature, Branches, Sciences économiques et sociales

Le recours aux données statistiques dans ce travail de candidature sert à montrer l’évolution négative du chiffre d’affaires des maisons de disques réalisé à partir des formats de support de la musique. Les maisons de disques désignent le piratage de la musique (le copiage de CD mais surtout les téléchargements illégaux de chansons grâce à l’Internet) comme le principal responsable de leur situation actuelle défavorable. Ce travail de candidature ne néglige pas le fait que le piratage cause des dommages économiques importants aux maisons de disques mais montre également, en se référant à la littérature spécialisée et à des articles de presse que d’autres causes sont à l’origine de leur misère actuelle à savoir : leur aversion traditionnelle face aux nouvelles technologies, leur introduction en bourse et leurs mauvaises stratégies en ce qui concerne leur relation avec les artistes et les consommateurs de musique. Les maisons de disques ont dans le passé préféré combattre le piratage de la musique en demandant au législateur des lois de plus en plus strictes au lieu de voir les opportunités qui se présentent à elles avec un support digital comme le format MP3. Elles risquent de ne plus jouer de rôle important dans le futur de l’industrie de la musique tandis que les consommateurs de musique voient leur pouvoir augmenter de plus en plus. Les artistes peuvent grâce à la digitalisation du format de support réduire leur dépendance envers les maisons de disques et ils sont en train de développer de nouveaux modèles pour faire connaître leur musique au public. Des systèmes comme Spotify semblent être la solution miracle lorsqu’il s’agit de satisfaire les besoins des maisons de disques, des artistes et des consommateurs de musique en même temps. Le futur montrera si ces systèmes peuvent satisfaire cette attente. De plus il semble que la musique ne doit plus être considérée comme un bien dans le futur mais plutôt comme une prestation de service à laquelle chacun peut facilement accéder lorsqu’il est connecté à l’Internet.

Number of views (6712)/Comments (0)

Documents à télécharger

Theme picker

Catégories