Comment implanter l’apprentissage coopératif en formations des adultes ? Une analyse d’expériences Ecole

by Witry Jacqueline

lundi 6 août 2018/Catégories: Travail de candidature, Psychologie

Lors de cette recherche, nous avons implanté l’apprentissage coopératif, au cours de psychologie, en classe de 12ème « Educateur en alternance », à l’Ecole de la deuxième chance pendant l’année scolaire 2016/17.
Une 1ère phase préparatoire est destinée à développer un climat de classe propice au travail coopératif à travers l’établissement et l’évaluation d’un « contrat d’apprentissage » ainsi que l’autoévaluation de ses comportements sociaux à l’aide du test « SSL ». A l’issue de cette phase, le groupe-classe se dit uni, prend plaisir aux travaux en groupes et réussit à gérer constructivement l’affirmation de besoins individuels.
Les habiletés sociales nécessaires à la coopération ont été développées à travers la méthode coopérative « Apprendre Ensemble » (« A.E. »). A l’issue de son implantation, les apprenants s’écoutent mutuellement, réussissent à formuler un feedback formatif constructif ciblant les idées et non les personnes et acceptent les feedbacks formatifs de leurs pairs. La grande majorité des apprenants apprécie « l’A.E. » comme une méthode d’apprentissage complémentaire aux apprentissages individuels qui favorise le transfert de la théorie à la pratique éducative.
Lors de la « Méthode de Travail en Equipe/Evaluation Individuelle » (« MTÉEI »), les apprenants réalisent des exercices coopératifs de traitement de la matière de complexité croissante en s’appuyant sur les habiletés sociales acquises lors de la méthode « A.E. ». L’implantation se clôture par la réalisation individuelle d’une synthèse de texte sous forme de tableau évaluée par l’auteur, par ses pairs et par l’enseignante selon les critères de précision, d’exhaustivité et d’exactitude. Toutes les évaluations s’accompagnent d’un feedback formatif formulé sous forme de message personnel.
Les résultats basés sur l’analyse du DC II,2 et des avis des apprenants sur la « MTÉEI », indiquent qu’il s’agirait d’une méthode d’apprentissage efficace qui motive les apprenants, les aide à assimiler la matière et à développer leurs compétences socio-professionnelles. Pourtant, tout comme la méthode « A.E », elle apparaît comme une méthode d’apprentissage complémentaire aux apprentissages individuels.

Number of views (4052)/Comments (0)

Documents à télécharger

Theme picker

Catégories