Plan de développement scolaire - Réaliser

Cette page comprend les éléments nécessaires aux Cellules de Développement Scolaire (CDS) dans leur mission de réaliser un Plan de Développement Scolaire (PDS).
Ces éléments renvoient aux différentes étapes qui sont préconisées pour assurer un déroulement optimal du PDS ainsi qu'aux documents et supports qu'il pourra être utile de consulter.

Étapes pour la réalisation d'un PDS

I. Analyse de la situation du lycée : " où en sommes-nous ? "

a. Constitution de blocs de données

Le Classeur-Lycée contient des données permettant d'avoir une vue d'ensemble de l'établissement.

Il est divisé en quatre catégories de données :

  1. Les données démographiques ;
  2. Les performances scolaires ;
  3. Les processus scolaires ;
  4. Les perceptions.
 

Les données existantes sont fournies par l'Agence-qualité ou peuvent être recueillies au sein du lycée.

b. Lecture des données

 Explications des données ADQS du Rapport-Lycée

c. Mise en relation des données

Lorsqu'elles sont prises isolément, les données n'apportent que de l'information. C'est seulement lorsqu'elles sont mises en relation que du sens sur la situation du lycée peut émerger.  À cette étape, il convient donc de considérer les spécifités propres à chaque lycée.

d. Interprétation de la situation du lycée : analyse SWOT

La CDS procède ensuite à une synthèse de la mise en relation des données et des conclusions qui ont été produites. Pour ce faire, la CDS peut avoir recours à l'outil SWOT qui permet de dégager les forces (Strengths), les faiblesses (Weaknesses), les opportunités (Opportunities) et les menaces (Threats) du lycée quant à sa situation.

La CDS peut également s'appuyer sur le cadre de la qualité scolaire en tant que référentiel pour préciser sa situation.

II. Définition des stratégies de développement scolaire : " où voulons-nous aller ? " " comment allons-nous procéder ? "

a. Choix des priorités

Au terme de l'analyse de la situation, il se peut que la CDS dispose de nombreuses conclusions. Dans ce cas, il convient de déterminer quelles sont les éléments prioritaires à considérer à court et à moyen termes.

b. Définition d'objectif(s) à moyen terme

Ensuite, il s'agit de traduire les priorités retenues en objectif(s) concret(s) à atteindre à moyen terme (sur une période de 3 années environ).

c. Définition de(s) sous-objectif(s) à court terme

Afin d'assurer l'atteinte de chaque objectif, un sous-objectif est défini annuellement. Il permet de planifier à court terme les différentes actions à mettre en oeuvre pour atteindre l'objectif général. Et parce que la réalité se heurte souvent à la théorie, un sous-objectif peut être reconsidéré chaque année scolaire.

d. Définition du plan d'action

Chaque sous-objectif doit être assorti d'un planning  qui décrit les actions précises à mener pour atteindre le sous-objectif à l'issue de l'année scolaire. Pour chaque action, il sera indiqué quelle(s) est/sont la/les personne(s) responsable(s), les moyens permettant d'y parvenir, les échéances à respecter et les différents critères d'évaluation.

III. Mise en oeuvre du PDS : " comment entretenir la dynamique en cours ? "

Pour assurer l'efficacité de la mise oeuvre du PDS, la CDS doit porter une attention particulière à :

- la mise en place et la coordination du dispositif de suivi du plan de développement scolaire (réunions de suivi régulière, répartition des tâches, rapports de réunion, adaptations à apporter au plan d'action en cours si nécessaire...) ;

- la mise en place et la coordination du dispositif de communication ;
- la coordination de la participation des acteurs du lycée dans des réseaux d'échanges.

IV. Bilan : " qu'avons-nous atteint ? "

Au terme de chaque année scolaire, le bilan est une étape incontournable permettant de garantir la poursuite effective des objectifs préalablement définis dans le PDS.

Certaines mesures innovantes nécessitent d'être interrogées et adaptées régulièrement selon les besoins, les priorités voire les difficultés rencontrées sur le terrain. Ainsi, le bilan est certes un outil rendant compte de l'atteinte d'objectifs, mais il relève surtout d'une démarche permettant de prendre du recul par rapport aux actions qui sont menées, de capitaliser de l'expérience et de conduire le changement.

L'élaboration d'un bilan reste un processus participatif dans lequel tous les acteurs concernés plus ou moins directement doivent être impliqués.

Le bilan doit permettre de répondre à des questions, comme par exemple :

- Dans quelle mesure les sous-objectifs sont correctement atteints ?

- Quelle est la pertinence et la portée des actions entreprises ?

- Est-ce que le plan d'action est mis en œuvre dans les conditions initialement définies ?

- Est-ce que la coordination des ressources mobilisées est adéquate ?

- Quel est le degré de satisfaction des différents partenaires scolaires (élèves, enseignants, parents, etc.) ?

- Quelles sont les pistes d’amélioration du projet ?