Épreuves nationales - vue d'ensemble des usages possibles des résultats

L'usage d'un résultat à une épreuve ne se définit pas essentiellement par les caractéristiques de celle-ci mais également par les finalités des acteurs scolaires en référence à un contexte éducatif (niveau système, niveau établissement, niveau classe, niveau individuel).

Les usages possibles des résultats aux épreuves nationales se définissent donc au croisement entre "caractéristiques techniques" et "intentionnalité".

Une animation dynamique et interactive permet de visualiser les usages possibles des résultats à ces épreuves, soit dans leur ensemble soit par épreuve ou par contexte éducatif. Les usages présentés renvoient à différentes formes d'évaluation décrites ci-dessous.

Les différentes formes d'évaluation

L'évaluation sommative

L'évaluation sommative est une évaluation bilan des acquis de l'apprenant. Elle conduit à l'attribution d'un score relatif à ses performances à une épreuve.

L'évaluation normative

Une évaluation est dite normative lorsque les acquis de l'apprenant sont comparés à ceux d'un groupe d'apprenants. Ce groupe constitue une norme extérieure qui peut ou non être attendue.

L'évaluation critériée

Une évaluation est dite critériée lorsqu'elle réfère les performances d'un apprenant à des critères.

L'évaluation formative

L'évaluation formative porte davantage sur le processus d'apprentissage que sur les performances-mêmes de l'apprenant. En d'autres termes, il est surtout question dans le cadre d'une évaluation formative de mettre en évidence où et en quoi l'élève rencontre d'éventuelles difficultés que de rendre compte des compétences acquises par celui-ci.

Ainsi, l'évaluation formative a pour objectif la construction de l'apprentissage dans la relation entre l'élève et l'enseignant. Concrètement, il s'agit :

- pour l'apprenant, de pourvoir comprendre ses forces et faiblesses, ses procédures et stratégies d'apprentissage, la façon dont il mobilise ses connaissances.

- pour l'enseignant, d'apprécier le déroulement de son programme, de comprendre les blocages et facilités d'un(de ses) élève(s) ainsi que de considérer, par voie de conséquence, sa pratique pédagogique.