Ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse
 

Origines

En automne 2011, une mobilisation importante des jeunes, en particulier des élèves, a eu lieu dans le cadre de la réforme de l’enseignement secondaire au Luxembourg.

Suite à cette mobilisation, le Président du Parlement des Jeunes a adressé un courrier au Premier Ministre, avec la demande de se réunir régulièrement avec les jeunes pour discuter sur les initiatives gouvernementales qui les concernent et pour écouter les avis des jeunes avant de prendre des décisions.

En avril 2013, le gouvernement a donné officiellement la mission au Comité interministériel de la jeunesse d’organiser une consultation et une communication régulière et annuelle entre les jeunes et les ministres du gouvernement.

Le premier sujet de consultation qui a été choisi pour l’année scolaire 2014-2015 par le Comité interministériel de la jeunesse auquel participent également des représentants de jeunes est celui de la Garantie pour la Jeunesse, dispositif de lutte contre le chômage des jeunes.

Principes

Les principes de la politique de la jeunesse fixés dans la loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse prévoient que la politique de la jeunesse du gouvernement doit prendre en compte les avis des jeunes dans la formulation et la mise en œuvre des politiques les concernant.

La participation politique des jeunes dans le cadre du dialogue structuré prend en compte les principes suivants :

  • Reconnaissance et respect – les jeunes sont considérés comme des acteurs responsables et autonomes et leurs propos sont considérés.
  • Transmission des avis – les résultats des consultations sont coordonnés et les conclusions, éventuellement divergentes, sont transmises aux décideurs concernés.
  • Engagement – le dialogue structuré n’est pas un instrument de partage du pouvoir de décision politique mais un engagement à l’écoute, à la prise en compte des propos et des arguments et à leur intégration dans les processus de réflexion et de décision politiques.
  • Transparence – les jeunes impliqués dans le dialogue structuré sont informés du suivi des décisions politiques à l’issue de la consultation.
  • Continuité – le dialogue structuré ne se limite pas à des consultations uniques, mais s’inscrit dans la continuité et la durée.
  • Implication de tous les jeunes – le processus du dialogue structuré est un dialogue auquel tous les jeunes peuvent participer, les méthodes de consultation doivent être adaptées aux différents publics cibles et diversifiées.

Déroulement

La procédure consultative du dialogue structuré se déroule annuellement de septembre à juillet et comprend différentes phases :

 

 

  1. Clarification du sujet précis et des acteurs participant à la consultation
  2. Information et documentation sur le sujet permettant aux jeunes de se familiariser avec la matière et le contexte politique
  3. Mise en place d’espaces de communication par l’organisation d’échanges de vue, d’événements publics ou d’autres formes de concertation qui permettent aux concernés d’échanger et de débattre sur le sujet
  4. Définition du suivi comprenant les formes de collaboration et d’échange futures

Les acteurs de la jeunesse suivants participent à chaque consultation :

Le Conseil Supérieur de la Jeunesse représente la société civile des acteurs professionnels ou bénévoles de la jeunesse qui travaillent avec, pour et dans l’intérêt des jeunes.

Le Parlement des Jeunes est l’assemblée nationale des jeunes qui se constitue annuellement et auquel peuvent participer tous les jeunes à titre personnel.

La Conférence Générale de la Jeunesse Luxembourgeoise est la plateforme nationale des organisations de jeunesse dont notamment les organisations politiques, les organisations scouts et les organisations d’étudiants.

La Conférence nationale des Elèves est l’organe national regroupant les élus officiels des différents comités d’élèves au sein des lycées luxembourgeois.

Le Centre Information Jeunes est un service professionnel pour jeunes qui donne un support au niveau de l’information des acteurs de la jeunesse sur le sujet politique choisi dans le cadre du dialogue structuré.

Comité interministériel de la Jeunesse

Dans le cadre de la loi du 4 juillet 2008 sur la Jeunesse, le Comité interministériel de la Jeunesse se compose de 9 ministères différents (Jeunesse, Famille, Santé, Travail, Education, Egalité des chances, Logement, Sport, Culture et Justice) qui ont comme mission de conseiller le gouvernement sur toutes les décisions politiques qui concernent les jeunes et de coordonner les services publics pour jeunes.
Afin de préparer et de superviser chaque cycle annuel du dialogue structuré, ce comité est élargi par les organisations participant activement aux consultations à savoir :

  • le Conseil Supérieur de la Jeunesse
  • le Parlement des Jeunes
  • la Conférence Générale de la Jeunesse Luxembourgeoise
  • la Conférence nationale des Elèves
  • le Centre Information Jeunes
Ce comité a comme mission de :
  1. définir l’agenda annuel du sujet pour lequel un dialogue structuré et une consultations auront lieu
  2. préparer et organiser l’information, la consultation et la communication entre les jeunes et les ministères concernés par le sujet