Ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse
 

International

 

Origine et base légale               

Depuis 2009, le dialogue structuré européen entre les jeunes européens et les ministres de la jeunesse européens fait partie intégrante de la coopération des pays membres de l’Union européenne dans le domaine de la jeunesse et vise à assurer le droit des jeunes à participer dans le développement de mesures politiques qui les concernent.

La base légale trouve son origine dans les décisions suivantes du Conseil des ministres de l’Union europénne :

 1. Résolution du Conseil relative au cadre renouvelé pour la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse  (2010-2018) du 27 novembre 2009. Cette résolution est à l’origine de la création du dialogue structuré et décrit le concept dans les grandes lignes ainsi que le sujet du cycle 2010-2011 qui est celui de l’emploi des jeunes.

2. Résolution du Conseil relative au dialogue structuré avec les jeunes sur l’emploi des jeunes du 19 mai 2011. Cette résolution définit les recommendations issues du dialogue structuré en lien avec l’emploi des jeunes. 

3. Résolution du Conseil concernant le tour d’horizon du dialogue structuré avec les jeunes sur la participation des jeunes à la vie démocratique en Europe du 27 novembre 2012. Cette résolution définit les recommendations du dialogue structuré en lien avec la participation des jeunes. 

4. Résolution du Conseil concernant le tour d’horizon du processus du dialogue structuré avec les jeunes sur l’inclusion sociale des jeunes du 20 mai 2014. Cette résolution définit les recommendations du dialogue structuré en lien avec l’inclusion sociale des jeunes. 

 

 

 

Principe et Fonctionnement

 

Selon la résolution relative au cadre renouvelé de 2009, le dialogue structuré « constitue un cadre de réflexion commune et continue sur les priorités, la mise en oeuvre et le suivi de la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse ».

Le dialogue structuré européen est un processus continu qui permet aux jeunes et aux représentants politiques de l’Union européenne de discuter ensemble les priorités politiques actuelles et de formuler des recommendations politiques à l’issue d’un cycle de travail de 18 mois. Les recommendations sont considérées par les ministres de la jeunesse de l’UE à l’issue du cycle de travail par l’adoption d’un texte officiel, en principe une résolution de l’UE, qui prend en compte les recommendations. A travers le texte officiel, les pays membres sont tenus à mettre en œuvre les dispositions qui y figurent au niveau national.

Les cycles de travail de 18 mois sont organisés par le trio de présidences respectif, composé par les trois Etats membres en charge de la présidence de l’UE pour 3 semestres consécutifs. Entre janvier 2010 et juin 2014, le trio de présidence s’accordait sur une priorité globale s’orientant autour des objectifs généraux du cadre renouvelé de la coopération européenne de 2009. Les présidences respectives organisaient par la suite trois consultations écrites avec les jeunes au sein des 28 Etats membres au sujet de priorités plus spécifiques aboutissant à trois rapports différents lors d’un cycle de travail de 18 mois.

Depuis juillet 2014, l’architecture du dialogue structuré a été rendue plus simple et plus efficace suite à l’introduction d’une priorité globale qui fera objet d’une seule consultation lors des 18 mois et qui mènera vers un seul rapport comprenant des recommandations à être considérés dans le texte final du Conseil des ministres, adopté sous présidence luxembourgeoise lors du deuxième semestre 2015.

 

Moyens et acteurs

Le dialogue est ouvert à tous et mis en place aux niveaux local et national au sein des pays membres de l’UE. Les organisations de jeunesse et les conseils nationaux des jeunes sont des partenaires importants. Les chercheurs dans le domaine de la jeunesse ainsi que les travailleurs de la jeunesse (Jugendarbeiter) y sont également associés.

Un cycle de travail de 18 mois comprend les phases suivantes :

1ère phase : Définition de l’objet de la consultation

2ème phase : Consultation des jeunes et des représentants de la jeunesse au niveau national

3ième phase : Développement de recommandations communes, concrètes et réalisables

Afin de rendre possible une concertation et un échange entre les jeunes et les décideurs politiques, 3 conférences européennes de la jeunesse sont organisés lors d’un cycle de travail de 18 mois, une conférence lors de chaque présidence dans le pays respectif. Chaque conférence permet d’associer environ 200 jeunes et des représentants gouvernementaux de 28 Etats membres aux débats.

Concernant la mise en place de la consultation des jeunes au niveau national, des groupes de travail nationaux se sont constitués en 2010. Ils coordonnent la consultation des acteurs locaux de la jeunesse et transmettent les résultats aux responsables au niveau européen.

Au niveau européen, le Forum européen de la Jeunesse, plateforme européenne des organisations de la jeunesse, la Commission européenne ainsi que le trio de présidences compétent ont la mission de définir les procédures du dialogue structuré pour chaque cycle de travail et d’en assurer sa mise en œuvre pendant 18 mois.