Pourquoi faire un Pé?

Cette partie décrit le contexte dont l'école doit tenir compte pour bien répondre à sa mission et les défis auxquels le projet d'établissement peut apporter une réponse. 
Un deuxième volet est consacré aux priorités par rapport auxquelles les lycées sont invités à situer leurs domaines d'intervention.


Le contexte

Subissant les multiples influences d'une société en pleine mutation, confronté à des exigences économiques et sociales de plus en plus lourdes, le paysage scolaire subit de profonds changements.

La globalisation économique, l'évolution technologique, les mutations culturelles ainsi que les nouvelles données sociétales constituent autant d'éléments dont le système scolaire doit tenir compte pour bien répondre à sa mission. Aussi l'école se doit-elle de passer à l'acte en misant sur de nouvelles méthodes pédagogiques plus actives et en responsabilisant davantage les élèves. Ainsi, elle doit notamment assurer l'insertion économique et sociale des jeunes en mettant l'accent sur l'ouverture du système scolaire au monde économique et à la vie professionnelle tout en améliorant le processus d'orientation des élèves. Le développement de compétences-clés et de compétences transversales telles que les facultés d'analyse, de structuration et de transfert des acquis revête autrement une importance particulière.

En même temps, il importe de prendre en compte les acquis d'une culture scientifique et technologique qui font désormais partie de toute culture générale. Par ailleurs, la tradition trilingue du Grand-Duché de Luxembourg et le taux élevé d'enfants d'immigrés imposent à notre système scolaire des défis particuliers en matière d'apprentissage des langues et d'intégration: alors que le multilinguisme constitue un des atouts majeurs de l'école luxembourgeoise, il s'agit en même temps de donner à tous les enfants, qu'ils soient d'origine étrangère ou non, les meilleures chances de réussite scolaire.

Le projet d'établissement se veut un champ d'expérimentation où peuvent être élaborées et mises en œuvre les réponses à donner à tous ces défis énumérés, et ce en permettant à chaque lycée d'y apporter les solutions qui lui semblent le mieux appropriées aux besoins de ses élèves respectifs.

Les priorités

Tous les projets d'établissement ont pour objectif général l'optimisation des chances de réussite des élèves. Ceci étant, chaque lycée est invité à choisir son propre domaine d'intervention en fonction d'une des priorités suivantes :

L'amélioration de l'apprentissage des langues
Amélioration des bases langagières de tous les élèves, diversification des méthodes d'apprentissage des langues, offres d'appui différenciées aux élèves en fonction des lacunes langagières constatées, aide spécifique aux élèves de langue maternelle non-luxembourgeoise, amélioration des capacités de communication et de présentation orale.

Le développement de compétences-clés du personnel enseignant
Encouragement du travail en équipes et réalisation de projets éducatifs collectifs, facilitation des échanges entre tous les partenaires, analyse des expériences acquises et définition d'objectifs communs, disposition à la formation continue, ouverture des enseignants à des disciplines autres que la spécialité enseignée.

L'intégration de tous les élèves
Développement d'une pédagogie d'appui et de différenciation interne pour tous les enfants à besoins spéciaux, proposition de voies individuelles de développement, ouverture de l'école à un interculturalisme tenant compte d'éléments des milieux culturels luxembourgeois et étrangers, création de classes d'accueil ou de groupes à régime linguistique particulier, amélioration de la compréhension, de la collaboration et du respect des élèves à l'égard de tous leurs camarades.

L'ouverture de l'École au monde extra-scolaire
Encouragement de la coopération entre l'école et les partenaires de la vie active, organisation d'activités à caractère économique, développement de qualités permettant aux élèves d'assumer leur rôle dans la compétition économique, développement de l'esprit d'entreprise, organisation de stages en entreprise.

L'élaboration et l'application de nouvelles méthodes pédagogique
Recherche et diversification de nouvelles approches méthodologiques pour l'enseignement d'une discipline donnée, mise en œuvre de nouvelles méthodes d'encadrement, d'orientation, de soutien, de promotion et d'évaluation des élèves, amélioration de l'autonomie de travail de l'élève, développement des compétences de communication.

L'amélioration de l'orientation scolaire et professionnelle
Optimisation des procédures d'orientation par le biais de l'amélioration de l'information sur l'offre scolaire, élaboration de critères et d'outils d'orientation en considération des aspirations et capacités de l'élève, mise en œuvre de démarches de responsabilisation et de motivation de l'élève quant au choix des options et des voies de formation, organisation de stages en entreprises.

Le développement d'une culture scientifique et technologique
Utilisation pédagogique ciblée du potentiel offert par les nouvelles technologies, développement de compétences permettant aux jeunes d'approfondir constamment leurs connaissances en s'adaptant aux exigences de l'évolution technologique, intégration des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement des différentes branches, exploitation des nouveaux médias.

L'acquisition de compétences transversales
Développement de compétences et réalisation d'objectifs d'apprentissage autres que cognitifs (compétences sociales et communicatives, capacités d'analyse globale, de structuration, de synthèse et de présentation etc., promotion de la recherche et de l'apprentissage interdisciplinaires), réalisation de projets transdisciplinaires, développement de l'autonomie et de la disposition de travailler en équipes.

La promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes
Promouvoir des activités sensibilisant à l'égalité entre les femmes et les hommes.<(p>

Enter Title